conseil municipal #lepuyenvelay : #aménagement #ROB #AURA ; une majorité qui improvise, et refuse une baisse pourtant justifiée des impôts (en construction)

Au détour d’une réponse dont elle a le secret, Mme Portal, adjointe à la culture, accusera les Ponots d’être « spécialistes de la fraude » en terme de stationnement. Comment une élue de 1er rang peut elle tenir de tels propos ?
Rapport N° 4 : révision du Plan local d’urbanisme (interventions de Didier ALLIBERT et Laurent JOHANNY) simple prise d’acte.
Débat sur le Projet d’Aménagement et de Développement Durable (P.A.D.D.) présenté par le cabinet. (un compte-rendu plus précis de nos interventions est en cours d’élaboration)
Vision à l’échelle communautaire ou au moins propre au coeur-urbain ?
Les objectifs sont assez consensuels mais établir un PLU au niveau de notre commune garde-t-il un sens ? C’est bien au niveau du cœur urbain voire au-delà que le sujet paraît plus pertinent.
Comment croire, sérieusement, qu’une politique de logement peut se faire à l’intérieur de frontières communales, comme si elles étaient étanches ?
Les objectifs du SCOT (Schéma de COhérence Territoriale) sont malheureusement peu contraignantes à l’échelle des communes. C’est fort dommageable, surtout en ce qui concerne la nécessaire sobriété dans notre consommation d’espaces.
Nos municipalités du coeur urbain s’entêtent, notamment d’un point de vue de l’habitat à ne pas vouloir de cohérence, à ne pas travailler ensemble.
 L’étalement urbain, l’adaptation de la ville aux enjeux sociaux et environnementaux nous imposent d’avoir une vision cohérente sur notre cœur urbain.
Construire des logements : l’offre précède-t-elle la demande ?
Créer des logements suffit-il à créer l’engouement pour vivre en centre-ville ?
Création de nouvelles zones constructibles : dans quel but ?
La construction ne doit pas se faire au détriment des zones vertes, primordiales pour préserver un cadre de vie agréable. La réflexion en terme de cœur urbain est là aussi primordiale : pourquoi instaurer un climat de compétition entre communes ?
Taux de vacance élevé en centre ancien : c’est la priorité. Depuis 15ans, 34 logements vacants par an se sont accumulés, quand, dans le même temps, 55 logements nouveaux sortaient de terre : va -t-on poursuivre ainsi ?
Inutile d’aller vider des immeubles aujourd’hui utilisés par les citoyens pour des actions sociales, des associations ! Il y a tant de locaux vides ou insalubres d’ores et déjà !
Il faut donner envie de vivre au Puy et cela passe par les aménagements : mieux vivre avant tout !
Aménager le centre-ville pour le rendre plus agréable à vivre !
Il est devenu intolérable de lancer des chantiers de restauration de voiries ici et là sans intégrer les problématiques de déplacements doux, si ce n’est quand il s’agit des visées touristiques. Incohérence totale entre les intentions et l’action de la majorité. Déplacements doux totalement absents des travaux engagés au quotidien, y compris lorsqu’il s’agit de créer une nouvelle voirie.
On retrouve l’idée de développer des axes piétons et cyclables et pas uniquement pour les loisirs !
Des espaces naturels sont parfois menacés par l’urbanisation et le rapport mentionne : les rives du Dolaizon !
Cela s’appelle du cynisme. D’abord, votre majorité a laissé faire ce parking à un endroit stratégique majeur pour un futur aménagement des rives du Dolaizon, et aujourd’hui elle n’exige même pas que les règles les plus fondamentales soient respectées :
Sur ce parking, seules les bandes roulantes devraient être imperméabilisées. Aujourd’hui, c’est la totalité des surfaces qui l’est : le bitume déposé illégalement en dehors doit être retiré instamment.
Enfin, ce P.A.D.D. fait la part belle à la mise en place de réseaux cyclables et piétonniers…ce que nous demandons depuis des années….. quelle incohérence entre les actes et les actions de la majorité !
Immédiatement dans le conflit, le Maire choisit de nous taxer de « pessimistes, sans ambition pour la ville ». On lui rétorquera que les guéguerres entre communes limitrophes sont contre productives : le maire a une vision passéiste.
Catherine Granier -Chevassus :
Le PADD présenté par le cabinet d’urbanisme ARCHIPAT est un document fondamental pour la décennie à venir. Nous constatons que tous ses constats sur l’urbanisation de la ville, sur les modes de déplacement sont les nôtres et sont conformes à nos propositions . Nous avons une réelle ambition pour la ville, sûrement pas pessimiste comme l’affirme le Maire. Deux points supplémentaires aux interventions précédentes à relever dans ce PADD :

-la part des logements sociaux évaluée à 25%,qui devra être maintenue dans les futures offres de logement, ce qui permet de noter qu’une grande partie des habitants du Puy ont des revenus très modestes puisque seulement 13% des ponots paieront la taxe d’habitation jusqu’en 2020.

– les plateaux d’Ours Mons doivent être particulièrement préservés en aménagement paysager et en préservation des terrains agricoles.
Rapport N° 10 : prévention éducative : Françoise GAUTHIER-WILLEMS (POUR)
Le rapport prévoit la reconduction du financement partiel d’un emploi d’éducateur dans le cadre de la politique de la ville, convention signé avec le département.
Françoise Gauthier-Willems rappelle que la municipalité de gauche précédente avait mise en place une politique ambitieuse avec 4 éducateurs de rue. Les besoins d’une véritable politique ambitieuse est nécessaire. La ville doit se montrer plus volontaire en la matière et aller au-delà des engagements du département. La vidéo surveillance ne peut être la réponse. Nous réclamons la création de postes d’éducateurs de quartier.
Rapport N°11 : réforme du stationnement payant : modification du Forfait Post Stationnement FPS (rapport déposé sur nos tables au dernier moment) :  2 ABSTENTIONS ET 2 VOTES POUR
 Laurent JOHANNY :
Le maire explique qu’il n’était pas prévu, au moment du débat l’hiver dernier sur le stationnement, qu’il soit si difficile de moduler le FPS en fonction de la date de règlement…. preuve s’il en est de l’improvisation….
J’interviens pour dénoncer une nouvelle fois la totale improvisation de la majorité sur le stationnement. Je rappelle qu’en achetant ces horodateurs, le maire a ainsi dépensé autant que les recettes annuelles du réseau TUDIP sur l’agglomération (tickets, abonnements,….) . Qu’en plus, il faut attendre la presse pour découvrir de nouveaux dispositifs dont nous n’avons jamais eu écho en conseil municipal : parkings à venir, voiture-PV,….
Françoise GAUTHIER-WILLEMS : J’ajoute que j’ai déjà demandé l’hiver dernier que le FPS soit minoré et cela avait été refusé. Je voterai donc pour ce rapport puisqu’il le minore et que finalement, vous m’écoutez !
Le Maire s’enferme et s’emporte tout seul dans une diatribe contre la presse pour tenter de démontrer que la presse avait tort d’annoncer l’utilisation d’un véhicule-PV puisque …. le véhicule-PV arrivera bientôt !
Rapport N° 19 : ROB : Laurent JOHANNY (simple prise d’acte)
Ratio dette / Capacité d’Auto Financement (C.A.F.) p.29
Ce ratio se détériore les 3 dernières années. C’est un critère sur lequel l’Etat se base dans le cadre des contrats Etat-collectivités locales qui concernent les grandes collectivités.
Désormais à la dette communale s’ajoute la dette intercommunale qui n’est évidemment pas intégrée ici. Nous devons pourtant la prendre en considération.
im2
De 2015 à 2017, alors que le budget de fonctionnement baisse de 17% , l’investissement augmente de 20,5% et la dette diminue de 7,6%. Voilà de quoi s’interroger sérieusement sur cette cadence.
Discussion sur la baisse des dotations.
Le document présenté p.24 ne prend en compte que la dotation forfaitaire mais ne fait pas mention de la montée en charge de la Dotation de Solidarité Urbaine (D.S.U.) et de la dotation nationale de péréquation.
IM1
Si on ajoute le Fonds de Péréquation Inter-Communal (FPIC) à hauteur de plus de 200 000€, et l’augmentation de 200 000€ en 2017 des recettes fiscales (taxe d’habitation, foncier,….)  il y a de quoi demander sereinement une diminution de la fiscalité locale. C’est dans ce contexte que je formule une demande de baisse du taux de la taxe d’habitation  en conséquence.
Personnel
perte de 4,5 équivalent temps-plein pour «départ à la retraite» cela signifie une détérioration du service rendu aux citoyens. Je dénonce une politique qui ne mise que sur l’investissement tout en cherchant inexorablement à baisser les dépenses de fonctionnement. Ces investissements entrainent nécessairement des charges de fonctionnement à venir. Quand il s’agit de diminuer les dépenses de fonctionnement cela entraine nécessairement une diminution du service rendu.
Cessions
Vous recherchez à dégager des marges de manœuvres budgétaires sans vous soucier de l’utilité de certains bâtiments propriété de la ville. L’argument, on le connait
: faire du logement en ville : mais la ville est remplie de locaux vides et insalubres !
Le Maire répondra  que ma proposition de diminution du taux de taxe d’habitation est impossible du fait du dispositif de dégrèvement de taxe d’habitation mené par l’état sur les 3 ans à venir.
Dommage pour lui : le rapport d’orientation budgétaire stipule noir sur blanc p. 9) : « Les éventuelles augmentations de taux ou diminutions/suppressions d’abattement seront supportées par les contribuables. « 
QUESTIONS DIVERSES :
1/ Retransmission des séances du Conseil Municipal :
Les séances du Conseil Municipal sont un moment important de la vie démocratique. Publiques, elles peuvent être suivies par tous les citoyens et citoyennes qui souhaitent y assister mais, malgré nos requêtes antérieures, les informations les annonçant ne sont pas utilisées. Aujourd’hui, les moyens de retransmission vidéo sur Internet permettent de pallier cette insuffisance.
De nombreuses municipalité, de toutes importances, ont mis en place ce service à leur population (Toulouse, Pau, Louviers, Colmar, Antony, Strasbourg, Grenoble, Poitiers, Rennes, Vence, Halluin, Chartres, Saint Quentin, Brive, Clermont-Ferrand, Aurillac, Saumur, etc…..).
Alors que la Ville du Puy se transforme peu à peu en plateau de télé réalité et que plus une seule rue ne peut échapper à la vidéo surveillance, nous pensons qu’il y a urgence a étendre cette inquisition à la Salle du Conseil Municipal où elle rendra un service autrement plus utile à la population. Ceci doit pouvoir être réalisé dans un délai très bref.
êtes vous prêts, Chères et Chers collègues, à mettre en place rapidement un système de vidéo retransmission des séances du Conseil Municipal de la Ville du Puy ? Si ce n’était pas le cas, nous serions dans l’obligation, comme la loi nous l’autorise, à l’organiser par nos propres moyens.
M. le maire semble donner son accord et les conditions techniques sont à l’étude.
2/ le musée Crozatier
Les travaux du musée Crozatier sont achevés depuis plusieurs mois, hormis semble-t-il les équipements muséographiques. La presse locale s’est récemment faite l’écho de la façon dont des travailleurs de la Communauté Européenne ont été exclus de ce chantier, au profit d’autres considérés comme plus « acceptables », sur des critères manifestement xénophobes. La Communauté d’Agglomération, Maître d’Ouvrage ayant même préféré s’acquitter d’une somme très importante pour pouvoir choisir quelle nationalité peut ou ne peut pas travailler sur les chantiers de la Ville du Puy, sachant que l’entreprise titulaire du marché est Belge !
Nous qualifions ces agissements de scandaleux et d’indignes, d’autant plus lorsqu’ils se font en catimini, sur le dos du contribuable qui paie ainsi plus de 30 000€ pour remplacer des Roumains par des Italiens.
Interrogé à ce sujet par un journal local, Monsieur Le Président de la Communauté
d’Agglomération, a d’autre part déclaré que lorsque la Ville du Puy avait la Maîtrise d’Ouvrage de ce chantier, elle aurait dû bien avant, « attaquer l’architecte qui a fait des trucs qui n’ont pas tenu la route ». (Le Progrès)
Curieuse façon de détourner l’attention, ou de tenter de le faire, vis-à-vis de son propre
comportement. Quels sont ces « trucs » auxquels il fait allusion ? Quels ont été les manquements de la municipalité, dénoncés par M. le Président de l’agglomération, lorsque la maitrise d’ouvrage lui incombait ?
Voici 10 ans que les Ponots ont eu la promesse d’un musée flamboyant, et surtout à moindre coût, comme sait le mettre en forme l’ancien maire du Puy. Nous serons
particulièrement vigilants quant à la publication de l’intégralité des coûts inhérents à ce chantier.
Voici 10 ans que le musée est fermé, nonobstant le fait que ce musée, et ses collections, ont été récemment soumis à des infiltrations importantes, pouvez-vous nous dire quand il pourra enfin ouvrir ses portes ?
M. le Maire répond très brièvement qu’il soutient les initiatives de MM. Wauquiez et Joubert à ce sujet. Pour le reste, l’ouverture du musée en juillet 2018 est maintenu.
3/ Feu « récompense » :
Un nouveau feu tricolore a été installé Rue du Fbg St Jean, au carrefour avec la Rue ….. Ce feu tricolore est dit « récompense », car il est rouge interdisant le passage quand il n’y a pas de circulation, vert l’autorisant quand un véhicule est détecté à la condition qu’il respecte la limitation de vitesses.
Un feu tricolore fonctionnant sur ce principe a été installé Avenue Louis Jonget à Taulhac en Mars 2015.
Ce qui peut fonctionner, encore faudrait-il le vérifier, Avenue Louis Jonget où le trafic automobile est relativement réduit, ne fonctionne pas Rue du Fbg St Jean où le trafic automobile est très important.
Une étude réalisée par le CEREMA (établissement public tourné vers l’appui aux politiques publiques d’aménagement et de cohésion des territoires) a montré que dans les situations où le trafic automobile est élevé, le fonctionnement du feu asservi à la vitesse (feu récompense) est inefficace pour 86 % des véhicules qui le franchissent, qu’ils doivent s’arrêter à cause d’un tiers ou qu’ils le franchissent grâce à un tiers..
Plus inquiétant, à une question posée à l’Assemblée Nationale, le Secrétaire d’Etat aux transports a indiqué que : « …l’usage d’un tel dispositif doit se faire avec précaution et uniquement dans un contexte adapté, car ce système n’est pas toujours sans risque pour les piétons. Des observations effectuées sur un site de l’ouest de la France ont montré un taux élevé, de l’ordre de 10 %, de véhicules qui franchissent le feu au rouge. Il a également été observé que beaucoup de véhicules circulant à vitesse réglementaire ne ralentissaient pas à l’approche du feu passant au vert et n’auraient pas été en mesure de s’arrêter si un piéton s’était présenté. »
Et c’est en effet ce que l’on peut observer Rue du Faubourg St Jean.
Rappelons qu’un piéton est toujours prioritaire vis-à-vis des véhicules motorisés, quelques soient les circonstances et en tous lieux.
De surcroît, le doppler dont est équipé ce feu ne détecte pas semble-t-il les cyclistes, les obligeant à s’arrêter, ni les motos les laissant libre de rouler à des vitesses très élevées quelque soit la vitesse à laquelle elles se présentent. Ajoutons à cela que le coût d’installation d’un feu tricolore de carrefour de ce type est de 40 000 € environ. Une telle installation n’a pas pu être réalisée sans une étude préalable très aboutie, mesurant en particulier les vitesses constatées avant et après sa réalisation.
Quels sont les résultats de ces mesures ?
Quel est le nombre et la nature des infractions constatées, en particulier les franchissements au feu rouge ?
Pourquoi avoir retenu ce système coûteux et inadapté à la circulation Rue du Fbg St Jean alors que la mise en place de « coussins berlinois » à chaque passage protégé, à l’identique de ce qui a été réalisé Bd de la République, aurait été beaucoup plus efficace et sans entretien ?
Mme Barre considère que ce système fonctionne parfaitement.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s