conseil d’agglomération #lepuyenvelay : mes interventions sur la crèche familiale et le Val-Vert.

Rapport N°49-50 : fermeture de la crèche et suppression des emplois (CONTRE)

Je voterai contre ce rapport dont je conteste le fond et la forme.

Rappelons que la crèche familiale apporte des solutions à nos concitoyens quant à la garde d’enfants avec des horaires atypiques, avec une continuité de service grâce au remplacement, avec une tarification en fonction des revenus, avec des résultats très intéressants du point de vue de la mixité sociale. Ce sont de réels atouts pour accueillir de nouveaux foyers sur la ville, mais vous avez programmé la fermeture de ce service : c’est incohérent. Je conteste vos argumentations juridiques sur le statut des assistantes maternelles, des solutions existent.

J’ajoute que ce rapport est rédigé de manière particulièrement cynique lorsqu’il mentionne que le départ de la directrice a donné l’opportunité de fermer le service. Nous parlons de 6 assistantes maternelles, dont tout le monde conviendra à dire qu’elles n’appartiennent pas à des catégories favorisées. Vous mentionnez des propositions de reclassement : elles ne sont pas à la hauteur et vous le savez. En bloquant le recrutement, vous avez fait artificiellement diminuer les besoins, notamment en terme d’accueil sur des horaires spécifiques.

M. Le Président, j’ai l’honneur de vous transmettre ce soir la pétition lancée en mai dernier avec les 673 signatures qu’elles comportent ce soir :

https://laurentjohanny.wordpress.com/2018/05/03/soutien-total-a-notre-creche-familiale-lepuyenvelay-puyenvelay-hauteloire-aura/

 

Réponse : le Président Joubert prétexte que je raconte n’importe quoi. Des signataires de la pétition n’habite pas ici :  il citera le cas d’un signataire qui habite à Lyon.

Si j’avais pu lui répondre, je lui aurais indiqué que quelques signataires présentent en effet une adresse en dehors de notre département. Dans l’écrasante majorité, il s’agit de personnes identifiées grâce à leur adresse email pour laquelle l’adresse physique n’est pas à jour. (Il est facile de le vérifier sur des exemples de personnes connues).

Remarque sur le vote : aucun élu du Puy-en-Velay, autre que la vice présidente en charge du dossier Mme Raffier, n’osera s’exprimer sur la question alors que, pour la majorité y compris le maire, les élus de la majorité du Puy-en-Velay s’abstiendront ! Quel manque de courage !

Rapport N° 30 : NPNRU au Val-Vert. (POUR)

Je voterai pour ce rapport tant il est important pour ce quartier. Je ne souhaite pas le retarder plus qu’il ne l’a été.

Le Val-Vert comprend 500 logements sociaux soit environ 14% du volume sur l’agglomération et 54% des foyers y vivent sous le seuil de pauvreté. Je vous demande, chers.ères collègues d’aborder ce dossier en ayant bien ces données en tête. Il ne s’agit pas d’un quartier comme un autre, nous devons y porter une attention toute particulière.

Ce soir, j’exprime mon inquiétude.

En mars 2018, un premier plan prévoyait un investissement global de 38 M€ dont 17M€ incombaient aux bailleurs sociaux pour la destruction, réhabilitation, résidentialisation de logements sociaux. Ce soir, ce programme est tombé à 26M€ globalement avec seulement 10M€ consacrés à l’amélioration du logement social : c’est catastrophique ! Les bailleurs sociaux subissent les conséquences d’une politique gouvernementale désastreuse d’un point de vue du logement social.

Les besoins sont bien plus grands que ceux annoncés dans ce rapport.

Pour cette raison notamment, je vous demande de revoir à la hausse la participation de l’agglomération. Avec ces 1,5M€annoncés sur 10ans, l’engagement n’est pas à la hauteur. 150 000€ par an ce n’est rien. L’agglomération montre que dans d’autres dossiers, elle est capable d’investir bien plus, sur des dossiers bien moins prioritaires.

Rapports 33 à 37 : subventions de partenariats aux clubs sportifs (POUR)

Mes précisions : cette baisse de subventions de 10% est directement liée avec les débats budgétaires du conseil d agglomération précédent, dans lesquels j’ai voté contre ! Ici, il s’agissait de signer les conventions avec les clubs afin de verser ces subventions. Difficile de voter contre ce qui reviendrait à refuser le versement….

Publicités

Tribune des élus.es minoritaires #lepuyenvelay dans le Magazine de la ville de juin 2018: une remise en cause systématique des services à la population #hauteloire #AURA #Puyenvelay

Agglomération : des décisions injustes et préjudiciables

Augmentation de 8 à 15% des tarifs de l’Atelier des Arts et baisse de son budget, diminution de toutes les subventions de 10% aux associations… C’est dans ce contexte qu’intervient l’annonce de la fermeture de la crèche familiale. Bouée de sauvetage de nombreux parents aux horaires de travail atypiques, cette institution remplit une mission sans équivalent. Mois après mois et sans informer les assistantes maternelles de leur devenir, les décideurs (mairie puis agglomération) ont œuvré pour conduire à cette fin. Cyniquement, la fermeture serait « logique » pour un service trop « coûteux » avec 80 000€/an. C’est une question de volonté politique. Quand il s’agit de trouver 138 000€ pour l’extension du bureau de la présidence de 30 m², ils ne lésinent pas !

Nous tenons à saluer le travail des assistantes maternelles au statut déjà précaire et les soutenons dans leurs revendications.

En contradiction avec la communication officielle pour « accueillir » de nouveaux habitants, ces signaux sont désastreux : comme si les travailleurs qui commencent tôt le matin et finissent tard le soir devenaient encombrants.

 

Des choix financiers au détriment des Ponots

En mars dernier, nous proposions une diminution des taux d’imposition. La majorité s’y refuse et engage des dépenses inutiles, voire déplacées.

Le cas de la « restauration du jardin Henri Vinay » est révélatrice. Les 75 000€ payés à un célèbre paysagiste, dans des conditions que nous contestons, pour donner un avis sur un réaménagement de notre fleuron vert, devaient conduire à des transformations d’envergures : en vain. Revoir les protections autour du bassin d’eau, réaménager l’espace animalier, arborer, planter,… des améliorations certes utiles, mais qui ne nécessitaient aucunement de verser une telle somme pour un simple avis, sans mise en concurrence. Les travaux eux, auront bien du mal à dépasser le montant de la mission de conseil.

 

Les repas de la cuisine centrale du Puy-en-Velay plus chers ici qu’ailleurs !

La majorité a signé des marchés de fournitures de repas avec des communes extérieures à des  prix inférieurs de 0,65€ au coût de revient ! Conséquence directe : le budget de la cuisine centrale étant déficitaire, nos impôts le renflouent chaque année (125 000€ pour 2017). Pire, la mairie du Puy-en-Velay achetant des repas 0,50€ plus cher que le coût de revient, les Ponots paient par 2 fois une gestion calamiteuse. Dénonçant ces pratiques, nous considérons qu’elles ne masquent que péniblement les choix opérés en 2009 pour une cuisine centrale surdimensionnée.

 

 

Bel été à toutes et à tous,

 

Laurent JOHANNY

Françoise GAUTHIER-WILLEMS

Didier ALLIBERT

Catherine GRANIER-CHEVASSUS

Soutien total à notre crèche familiale #lepuyenvelay #puyenvelay #hauteloire #AURA

Mardi 1er mai, j’ai initié une pétition afin de dénoncer cette fermeture. Vous retrouvez le texte ci-après, et vous pouvez la signer ici : https://www.change.org/p/laurent-johanny-non-%C3%A0-la-fermeture-de-la-cr%C3%A8che-familiale-du-puy-en-velay-066f2eb8-ce06-4317-9851-34e915c19e3b?recruiter=52808106&utm_source=share_petition&utm_medium=twitter&utm_campaign=share_petition

Dans un contexte budgétaire de l’agglomération du Puy-en-Velay déjà très lourd : augmentation de 8 à 15% des tarifs de l’Atelier des Arts et baisse de son budget, diminution de toutes les subventions de 10% aux associations, (…) nous apprenons par la presse la fermeture programmée de la crèche familiale. Bouée de sauvetage de nombreux parents aux horaires de travail atypiques, cette institution remplit une mission sans équivalent. Avec la souplesse d’un accueil chez une assistante maternelle mais avec les avantages de la structure collective (aspect administratif, remplacements, tarifs en fonction des ressources….), cette crèche est un service public à part entière.
La demande est d’ailleurs très forte : les décideurs (mairie puis agglomération) successifs refusèrent toute embauche supplémentaire pour ne pas augmenter la capacité d’accueil. Mois après mois et sans informer les assistantes maternelles de leur devenir, ils ont œuvré pour conduire à cette fin.
Cyniquement, la fermeture serait « logique » pour un service trop « coûteux » avec 80 000€/an. Pourtant, il s’agit bien d’une question de volonté politique. Quand il s’agit de trouver 138 000€ pour l’extension du bureau de la présidence de 30 m², ils ne lésinent pas !
Nous tenons à saluer le travail des assistantes maternelles mises honteusement à la porte, sans aucune concertation préalable, et les soutenons dans leurs revendications. En supprimant leur emploi, l’agglomération sacrifie les salariées les plus fragiles : c’est honteux. Nous craignons que les promesses d’étude « au cas par cas » de leur situation sonnent bien creux.
Quoi qu’il en soit cette annonce résonne en totale contradiction avec la communication officielle pour « accueillir » de nouveaux habitants, ces signaux sont désastreux : comme si les travailleurs qui commencent tôt le matin et finissent tard le soir devenaient encombrants.
Nous dénonçons cette énième recul du service à la population et appelons les citoyens.nes à interpeller les élus.es majoritaires à ce sujet en signant cet appel pour refuser cette fermeture.

Les élus.es minoritaires du Puy-en-Velay :
Laurent JOHANNY, Françoise GAUTHIER-WILLEMS, Didier ALLIBERT, Catherine GRANIER-CHEVASSUS.